5, rue Maréchal Joffre 44510
Le Pouliguen

Bandes annonces

Fury Fury

Voir la bande annonce

 

Le Juge Bande-annonce (2) Le Juge Bande-annonce (2)

Voir la bande annonce

 

On a marché sur Bangkok On a marché sur Bangkok

Voir la bande annonce

 
Plus de bandes-annonces
 

Nos films à l'affiche

Samba
nouveau
Magic in the Moonlight
A la poursuite du Roi Plumes
nouveau
Bande de filles
Les Fantastiques livres volants de M. Morris Lessmore
Coucou nous voilà
Le Voyage de Chihiro
Mon voisin Totoro
Arrietty le petit monde des chapardeurs
La pie voleuse

Le cinéma Pax, propriété de la Ville du Pouliguen, est ouvert toute l'année, animé par l'association Ciné'Phare et sa centaine de bénévoles.

A deux pas de la Baule, au coeur de la presqu'île guérandaise, cette salle de proximité classée Art et Essai et labellisée "Jeune Public", offre à des tarifs attractifs une programmation éclectique et exigeante, présentant toute la diversité de la production cinématographique française, européenne et mondiale.

Les films étrangers y sont majoritairement projetés en version originale. Documentaires, soirées européennes, ciné-concerts, rencontres-débats, cycles thématiques et reprises de classiques fidélisent un public curieux et attaché à la convivialité du lieu.

Engagé dans l’éducation à l’image des jeunes spectateurs, la salle accueille les trois dispositifs nationaux (Lycéens, Collège et Ecole au Cinéma), propose des séances destinées au jeune et très jeune public tout au long de l’année et co-organise le Festival Rêves d’Enfances avec le cinéma Atlantic à la Turballe.

La salle (230 places), rénovée et climatisée, est équipée en matériel de projection 35mm et numérique 2K (+ 3D lunettes actives) et du son Dolby Digital. Située à proximité de parkings gratuits, elle est accessible aux personnes en fauteuils roulants et dotée d'un système de boucle magnétique pour malentendants appareillés.

 

 

 

 

A la une

REVES D'ENFANCES, ONZIEME !

Publié dans FESTIVAL

Publié le 14/10/2014 à 15h26

REVES D'ENFANCES, ONZIEME !

Des séances pour les tout-petits, des films du monde entier, des avant-premières, des inédits, des ateliers, des débats, des ciné-concerts, une rétrospective studios Ghibli agrémentée de goûters et de découvertes de l'animation japonaise : les vacances de Toussaint sont l'occasion pour les jeunes cinéphiles de la Presqu'île guérandaise d'élargir leurs horizons avec intelligence et gourmandise !

Et pour ne rien gâcher, les tarifs se font tous doux : 4€ pour les moins de 14 ans à toutes les séances (hors ciné-concerts) et même 3€ pour tous aux séances Mon Premier Ciné ! Demandez le programme ! 

Cliquez ici et découvrez la programmation complète : http://bit.ly/1yyMshR

 

 
 

# 111 : 15 OCTOBRE > 4 NOVEMBRE 2014

Publié le 13/10/2014 à 17h50

# 111 : 15 OCTOBRE > 4 NOVEMBRE 2014

Découvrez le nouveau programme de VOS CINÉMAS PAX & ATLANTIC pour la période allant du 15 octobre au 4 novembre prochains.

Il est accessible ici en lecture écran ou à télécharger en PDF ci-dessous.

LE PROGRAMME COMPLET AU FORMAT PDF

LE CALENDRIER DES SEANCES AU FORMAT PDF

À très bientôt dans nos salles !

 

 
 

« BÉBÉS BIENVENUS » : DES SÉANCES DE CINÉMA POUR LES JEUNES PARENTS ACCOMPAGNÉS DE LEUR NOURRISSON

Publié dans Nouveautés

Publié le 30/06/2009 à 18h45

« BÉBÉS BIENVENUS » : DES SÉANCES DE CINÉMA POUR LES JEUNES PARENTS ACCOMPAGNÉS DE LEUR NOURRISSON

Depuis juillet 2009, le cinéma Pax Le Pouliguen et le cinéma Atlantic La Turballe mettent en place des séances baptisées « Bébés Bienvenus », accueillant les jeunes parents accompagnés de leur nourrisson.

Grâce aux séances « Bébés Bienvenus », les parents de nourrissons ou de très jeunes enfants (jusqu’à un an), peuvent continuer de fréquenter les salles obscures et ainsi conserver une pratique culturelle.

Programmées l’après-midi, exceptionnellement en début de soirée, pour des films sans violence et dont le niveau sonore est légèrement diminué, ces séances sont matérialisées dans le programme des deux salles, REPERAGES, par le sigle : (BB)

Tous les spectateurs sont donc prévenus de la présence de nourrissons et ne seront pas surpris par des gazouillis ou des pleurs éventuels.

 

 

Bébés bienvenus en bref :

· Des séances chaque semaine (sous réserve de films à l'affiche compatibles avec la philosophie de l'opération) ;

· Horaires aménagés (en journée ou en début de soirée) ;

· Volume sonore adapté ;

· Emplacements prévus dans les salles pour les poussettes et table à langer dans les toilettes ;

· Séances ouvertes à tous ;

· Séances matérialisées dans le programme par le sigle : (BB) ;

· Des films pour tous mais aussi des programmes de courts-métrages programmés le matin à découvrir avec les frères et sœurs un peu plus âgés, dès 2 ans… )

Tarifs habituels à toutes ces séances mais c’est gratuit pour les bébés !

 

La presse locale en parle !

Ouest-France

Presse Océan

 

GARDES D’ENFANTS

Quant à ceux qui souhaitent conserver des sorties au cinéma sans les enfants, nous tenons également à leur disposition une liste de jeunes filles de confiance pour garder leurs chères têtes blondes.

Renseignements au 02.40.15.17.97 pour le Cinéma Pax ou au 02.40.11.79.09 pour le Cinéma Atlantic

 

 

 
 

LE R.A.DI, KEZACO ?

Publié dans Dans vos salles

Publié le 21/07/2009 à 14h00

LE R.A.DI, KEZACO ?

On pourrait croire qu’il s’agit de ces petits légumes colorés qui s’étirent en rangées dans nos potagers. Ces petits sachets de graines qu’on donne à semer aux enfants, qu’ils éparpillent au vent et viennent chaque jour voir pousser, jusqu’à l’instant magique où ils peuvent enfin croquer leur miraculeuse récolte.

A vrai dire, le R.A.Di qui nous concerne répond un peu aux mêmes ambitions.

Le Réseau Alternatif de Diffusion, c’est ce petit organisme qui vient semer ses courts métrages au début de certaines de nos séances. Créé en 1989 par l’Agence du Court-métrage, le R.A.Di offre ses graines de film pour chaque cinéma qui cherche à diversifier son jardin, à retrouver une récolte plus authentique, et s’éloigner ainsi d’une (agri)culture intensive.

En traduction cinématographique, le R.A.Di, c’est la possibilité d’offrir à de jeunes réalisateurs des écrans où diffuser leurs premières œuvres, et l’opportunité de se faire (re)connaître. C’est aussi pour les salles la chance de surprendre son public en proposant en plus de sa programmation habituelle une touche originale. Et pour les spectateurs, enfin, c’est s’octroyer un plaisir supplémentaire, gratuit, inattendu.

Chaque année, le R.A.Di met ainsi à la disposition des cinémas adhérents un catalogue de 250 titres, dont la durée varie entre 2 et 15 minutes, et qui ont tous bénéficié d’une carrière remarquable en festivals. En perpétuel renouvellement, la liste des courts-métrages cherche à aborder tous les genres, de la fiction à l’animation, en passant par le documentaire et l’expérimental. Grâce à ce large éventail, le R.A.Di permet ainsi aux spectateurs de découvrir des œuvres souvent remarquables, et difficilement accessibles.

Au cinéma Atlantic et au cinéma Pax, nous avons tenu à adhérer à ce réseau, parce qu’il constitue selon nous une véritable aubaine pour tous les amoureux du cinéma. C’est ainsi que chaque semaine, un nouveau court-métrage vous est proposé avant certaines séances. C’est un choix que nous estimons représentatif d’un état d’esprit, celui d’un cinéma qui préfère laisser la place à la création plutôt qu’à la publicité, qui refuse une logique purement commerciale et veut redonner la place au cinéma des passionnés.

On dit du radis que sa chair est croquante, fraîche, parfois piquante. Il en va de même pour tous ces courts métrages que nous propose le Réseau Alternatif de Diffusion, tous ces apéritifs de film qu’on déguste, plus par gourmandise que par faim. Et si ce R.A.Di là peut être garanti 100% biologique, c’est bien parce qu’il est bon pour notre santé intellectuelle, et pour la santé du cinéma !


Le court-métrage, une œuvre à part entière

Loin de n’être qu’un passage obligé, la réalisation de film court est enfin reconnue pour ce qu’elle est : la possibilité de produire des œuvres à part entière, engageant de véritables enjeux de société et invitant à reconsidérer le discours cinématographique.

La publication par l’Agence du magazine Bref*, exclusivement consacré à cette création, avec une approche singulièrement critique, a directement contribué à redonner un statut d’auteur à des réalisateurs de courts métrages.

* des bulletins d’abonnement au magazine Bref sont disponibles à la caisse